Tu connais ça, toi, l’envie de nouveau matos ? L’envie d’être au top ? L’envie d’avoir envie…(désolé) du dernier cri ? Qu’il s’agisse du dernier smartphone parce qu’il a une meilleure autonomie ou fait de meilleures photos ou bien des dernières sneakers de chez “chut chut pas de marque” ou bien encore d’un nouveau sac à dos de rando ultra léger, tu ressens peut-être parfois ce désir de nouveauté performante (on est bien conditionné depuis tout petit par les promesses de la consommation !).

Sans être dans la frénésie et donc sans être dans l’oniomanie, il t’arrive de vouloir le top ? Pas de souci, je crois qu’on ressent toutes et tous plus ou moins cet appel.

Au passage, je t’invite à aller voir la définition d’oniomanie. Je ne connaissais pas ce terme et c’est en essayant de trouver des articles généralistes sur le besoin d’acheter que je suis tombé dessus. Au début ça fait peur. A la fin aussi. Mais, par chance, je ne crois pas souffrir de cette pathologie. Pas celle-ci du moins. Et au final, je n’ai pas trouvé d’article correspondant à ma recherche. Donc si tu as ça en rayon, n’hésite pas à partager.

Un peu de mise en situation pour illustrer mon propos :

Actuellement, je souhaite ardemment me mettre à la vidéo (Je sais, je sais, j’avais déjà dit ça il y a quelques temps par ici). J’ai déjà beaucoup de matériel photo et j’ai pratiqué pendant plusieurs années cet art(isanat) (snif, je constate que j’ai beaucoup oublié car… avec le temps va, tout s’en va). D’ailleurs, je t’en avais déjà un peu parlé ici. Je possède également un très bon smartphone, successeur de celui à qui j’avais consacré un article de choix ;-).

Nouvelle petite digression car, en relisant cet article, je souris. Mes lèvres s’étirent de voir, noir sur blanc, le scénario qui est en train de se jouer à nouveau maintenant concernant la vidéo.

Je reprends. J’ai donc du matos photo dont un bon Reflex et un bon smartphone. Je suis également équipé d’un vieille GoPro reçue en cadeau il y a quelques années. Alors que demander de plus ? 

Ben, ben, ben…un nouveau boitier taillé pour faire de la vidéo pardi ! Et un drône aussi ! pour commencer.
Avant même d’être baigné dans la pratique quotidienne de la vidéo, je désire du nouveau. Je rêve de disposer du même matériel que celui utilisé dans les vidéos que je kiffe. Et me voilà à passer des heures à lire les revues techniques, à comparer les avis, les prix, les caractéristiques. Et pendant ce temps…je fais pas de vidéo.

Tu connais ça aussi le puits sans fond des comparatifs, hein ?

Alors vendredi matin, j’ai décidé d’aller à deux coups de pédales de chez moi, au parc de la tête d’Or, et de faire des vidéos. Objectif : monter le tout le jour même et publier ça sur Youtube.
Objectif atteint ou non ?

8h46 – J’arrive au parc après avoir déposé ma cadette à l’école et regroupé mon matos. Mon vélo entre les jambes, chargé comme un mulet avec tous mes objectifs sur le dos et mon trépied en plomb à la main, je commence d’abord par me sentir un peu…lourd…gauche…perdu.
8h52 – Après installation du fameux trépied, j’ai commencé par essayer de filmer avec mon reflex. Impossible. C’est sans doute possible mais tellement galère. Mon Nikon D7100 n’a pas de stabilisation de capteur du coup, ça bouge vraiment beaucoup. Il n’a aucune aide à la mise au point (en mode vidéo). Conséquence, c’est souvent flou. L’enfer pour changer les paramètres d’ouverture etc. J’avais pourtant pris reflex et trépied dans l’optique de faire de jolis plans fixes…
Bref, je suis venu, j’ai vu et j’ai été vaincu.
9h23 – Je prends le parti de tout filmer avec mon téléphone…ainsi qu’avec un petit accessoire sympa : mon stabilisateur feiyu vimble 2 (Je te partagerai d’ailleurs mon retour d’expérience du feiyu vimble 2 et ses applications associées dans un prochain article).
11h11 – Ça fait près de deux heures que je tiens mon téléphone au bout d’une perche. Mon bras fatigue mais j’ai réalisé pas mal de plans intéressants. Mon téléphone n’a presque plus de batterie et il reste tout le travail de montage à produire. Je rentre.
11h30 – J’attaque le montage. Pause repas. Montage. Pause pour aller chercher mon fils à l’école. Montage. Pause pour aller chercher ma fille à l’école. Repas etc. Montage et finalement :
21h01 – la vidéo est en ligne sur Youtube

Objectif quantitatif atteint ! Voici le résultat :

Trees Water & Sun – Fall In Lyon | Vidéo faite en un jour…sans attendre

Bilan de la journée. Je suis content d’avoir agi, d’avoir filmé, d’avoir monté et d’avoir pu aller jusqu’à publier le jour même. Objectif atteint. 

Le résultat n’est pas (encore) au niveau de qualité que je souhaite produire mais j’ai fait avec ce que j’avais comme matériel et surtout comme compétence à cet instant précis. J’ai acquis de l’expérience et de nouvelles connaissances. Je sais qu’il faut par exemple que je fasse davantage de plans fixes, que je gère mieux les mouvements horizontaux avec mon stabilisateur. Je sais quelle application utiliser selon le contexte (si je veux faire du slowmotion ou bien avoir une meilleure qualité pour zoomer dans l’image). Je constate qu’avec une météo et un cadre parfait comme j’ai eu ce matin, on peut faire de très beaux plans, même avec un simple smartphone. Je constate aussi les limitations de mon reflex pour faire de la vidéo. Je suis conforté dans l’envie d’aller plus loin en vidéo et je vois mieux (un peu mieux) de quoi je vais avoir besoin.

Alors, cela me pousse à te crier de faire avec ce que tu as, tout de suite et maintenant. C’est un peu comme de montrer tes brouillons pour recevoir des critiques et acquérir de nouveaux savoir et savoir faire. Et en prenant le temps, tu apprends à savoir ce que veux, ce dont tu as vraiment besoin. 

Fais ce que tu peux, avec ce que tu as, là où tu es.
Theodore Roosevelt

http://unjourunepensee.overblog.com/2016/03/agir-citation-de-theodore-roosevelt.html

L’envie d’un nouvel équipement, même si c’est de l’occasion d’ailleurs, naît un peu d’un fantasme : le mirage de la technologie magique. Technomagique ? Même si tu sais que c’est faux et même si tu es lucide, une partie de toi cède aux sirènes du marketing qui te chantent “avec ce nouvel outil, voici ce magnifique résultat”. Et, bien malgré toi, tu crois au raccourci facile : si j’achète cet outil, j’obtiens ce résultat. Faux, faux et faux. C’est évident mais bon à rappeler. Essentiel de me le rappeler déjà à moi-même au passage 😉

Le premier outil en cause dans le résultat, bien souvent, c’est toi ou… moi (pas de chanson de Grégoire s’il te plaît). Ce qui conduit à se dire que le premier investissement à faire (qu’il s’agisse de temps ou d’argent), c’est pour se former !

Alors hop, c’est parti, fonce, essaye, forme-toi !

PS : n’hésite pas à laisser un commentaire concernant la vidéo et à la partager. Cela fera d’autant plus d’opportunités de récolter des critiques. Merci d’avance et à bientôt

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.
Ton nom
Ton adresse email