Je me souviens…des pantalons rapiécés de l’école primaire. Je me souviens…des chaussettes reprisées par ma mère. Je me souviens, mi-amusé, mi-attristé de ma honte de naguère. Et j’ai honte aujourd’hui de cette réaction infantile. Car en effet, quoi de mieux que l’envie de réparer ?

Il en aura fallu des années avant que je décide d’y passer. Enfiler le dé à coudre, faire glisser le fil et redonner du corps à un vêtement fatigué.

J’exagère…Je n’ai pas de dé à coudre. N’empêche…J’ai acheté du fil et des aiguilles !!!

Motif : ma veste d’hiver.

La pauvre, une fois de plus, jetée sur un tabouret de bar se retrouvait écrasée par mon séant tandis que mes pieds flirtaient avec les manches. Je ne sais si le crime incombe à ma textile indifférence ou à l’oeuvre d’un comparse aviné, toujours est-il qu’un bouton de manche s’est retrouvé de moitié. Un détail qui enlaidit nettement l’objet. Sans compter que quelques jours plus tard, lorsque l’hiver sortait ses crocs et que le mercure voulait du négatif, j’ai malencontreusement arraché un bouton de devant. Celui du haut, qui évite d’avoir le torse au vent. Détail qui atténue considérablement le caractère « hivernal » de ma « veste d’hiver ».

Ce fut le déclic. J’ai réparé ces deux boutons. Autant le dire : si tu regardes l’envers du premier, c’est…brouillon (pour ne pas dire plus). Par contre, le second est bien mieux réalisé 😉

Alors cela reste simple, voire simpliste pour toi qui lit ces mots en ce moment même. Mais pour moi, ça veut dire beaucoup !

J’ai ressenti cet élan, cette envie de réparer vêtements et équipements. De savoir faire par moi-même dans une mouvance do it yourself. Allez, je te mets dans la confidence : j’ai ressenti de la fierté !

Ce n’est peut-être pas un hasard si je n’ai pas choisi l’option d’enduction des coutures pour ma nouvelle tente (ou alors une radinerie de 30$ ?). Du coup, j’ai reçu un tube de silicone à appliquer moi-même…sans notice. Heureusement que Youtube était là avec des tutoriels de passionnés. On remplace le fil et les aiguilles par un morceau de pomme de terre et le silicone et c’est parti. 4 soirées pour en venir à bout et je l’avoue, un peu d’incertitude quant à la qualité de mon boulot. Mais ça y est, premier test sous la pluie effectué ce week-end…Mes coutures sont étanches !!! Je saurai donc réparer et entretenir :-)

Enduction coutures tente duomid - DIY

Enduction coutures tente duomid – DIY

Enfin, ce n’est peut-être pas un hasard non plus, si à quelques jours de ces réalisations, mon ipad, en panne depuis des mois, est « tombé en marche »…Ah si, ça c’est le hasard, lol.

Bref, l’habitude n’est pas encore ancrée mais les premiers pas sont franchis avec succès et l’envie est là.

Cela conforte mon souhait de choisir de bons produits (ie des produits qualitatifs), de faire du tri, de réparer et entretenir.

Pour confirmer ce changement, ça serait pas mal que j’emmène ma voiture chez le garagiste pour révision (Elle donne le sentiment de conduire une voiture de rallye…au niveau sonore uniquement) et que je passe le contrôle technique (et oui, je suis en retard)

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.