Changement d’hier : apprendre par cœur. Changement d’aujourd’hui : NE PAS apprendre par cœur. C’est une blague ? Non.

L’avantage de mettre en place des changements et de les essayer pour de vrai c’est que je peux rapidement constater les effets.

J’ai demandé à mes anciens boss de jouer le rôle de mentor. Ils ont accepté (trop cool) et hier j’ai pu leur présenter mon pitch (finalement un brouillon de pitch ;-))en conditions « presque » réelles. J’écris « presque » car je les connais et parce qu’on a discuté avant or ce ne sera pas le cas avec le jury de demain. Pour autant, on a respecté le formalisme : 3 minutes, une seule fois, puis de l’échange.

L’échange…

Autant dire que je me suis fait « défoncé » (pas cool). Et pour cause. 95% des retours étaient vrais et super pertinents :

  • trop scolaire,
  • trop de choses,
  • pas clair

et puis…trop par cœur/trop lu. Avec pour conséquence qu’ils n’ont rien ressenti de moi.

Et ça , c’est grave.

Dans un discours, pitch, présentation, l’auditoire doit ressentir un peu de l’orateur ! Surtout que je veux organiser une conférence prochainement…

ressentir un peu de l’orateur

Qu’à cela tienne. J’ai la chance d’avoir ces retours alors je les mets à profit : j’accepte les critiques (et oui, ça sert les changements passés ;-)).

Ce matin, levé 5 heures. A 8h une nouvelle présentation bouclée. Un nouveau pitch…improvisé…

Encore de la chance, mes mentors m’ont proposé de venir refaire mon pitch ce matin à 10h45…On verra les résultats de mon travail.

J’en tire deux leçons :

Apprendre par cœur c’est cool et ça peut servir. J’ai vu que j’en étais capable (même si en réalité j’ai plus fait de la lecture). Mais apprendre par cœur c’est pas toujours la solution. Et ce qui me ressemble le plus, c’est l’impro. Je kiffe. Alors autant rester en phase avec la théorie des points forts dont je t’ai parlé récemment.

Une fois le pitch de demain passé, je mettrai le support du pitch en ligne, tu pourras te faire une opinion.

A bientôt

PS : et la deuxième leçon ? (si t’as suivi)…

Comme le disait mon prof de français de 1ère à savoir « je n’ai pas eu le temps de faire court » : faire court, ça prend du temps. Préparer un pitch, de 3 minutes, ça prend beaucoup de temps.

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.