J’évoquais il y a une semaine ce défi que pas mal de personnes tentent. Parfois pendant un mois, parfois plus. Réaliser une photo par jour. Je trouvais plus pertinent dans ma dynamique de changement de différer ce défi. Ce matin, j’ai eu la révélation : je dois initier ce changement.

Pourquoi ?

Cela faisait quelques temps que j’essayais de glaner des documentaires sur les entrepreneurs, des biographies et d’autres matériaux inspirants. Car, comme tu l’auras compris, j’aime ce monde des startups. Je suis fasciné et je rêve d’aller m’y promener quelques temps.

Ce matin, je tombe sur un lien. Un lien vers un reportage sur l’entrepreneuriat dans lequel pas mal d’entrepreneurs, notamment français, sont interviewés. 

A environ 25 minutes, je fonds en larmes. J’appuie sur pause. Je repasse les dernières secondes. J’appuie à nouveau sur pause et je fonce dans la salle de bain. 

Je m’allonge et je pleure.

Je vois le rideau de douche d’en dessous. C’est la première fois. Curieux cette coïncidence. J’écrivais hier un article sur le pas de côté. Un article sur le changement de point de vue.

Coïncidence encore ce besoin de laisser un peu d’espace à mes émotions ? …quelques jours après un article intitulé « écouter mes émotions« .

Et puis je visualise à nouveau ce plafond et ce rideau de douche, tous deux sans intérêt, et je veux prendre une photo et la partager. Je découvre Instagram. J’ai le sentiment que c’est un super moyen de partager des photos. Je l’ai sur mon téléphone (Téléphone que j’ai choisi notamment pour la qualité de l’appareil photo…). Alors je prends une photo et j’écris un rapide commentaire.


Au final, tout se mélange et fait sens. Un peu comme les combos

J’ai au fond de moi cette envie d’entreprendre. Or je m’y suis pris tard, et ce pour différentes raisons. J’ai saisi depuis quelques mois plusieurs opportunités et je me retrouve aujourd’hui contraint par le temps. Je me retrouve naturellement à devoir faire des choix. Ils ne sont pas faciles et nécessitent que je communique avec les différentes personnes concernées. Foncer vers l’entrepreneuriat maintenant ? Différer ? Les contraintes sont claires et le choix se dessine.

Par contre, ce qui m’est apparu comme évident c’est le fait de prendre des photos. Shooter ce qui me marque, me choque, ce qui illustre ou témoigne, cela contribue à la gestion des émotions, à éclaircir ce qui se trame à l’intérieur de ma tête, à passer à l’action.

Alors j’ai commencé. Allons-y pour la suite.

A bientôt

PS : à oui, j’allais oublier le documentaire en question :

et merci à Fany Pechiodat (MyLittleParis) pour son témoignage sur le recrutement…

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.