Quand on rêve d’entreprendre, on peut être tenté de garder ses idées secrètes. On peut avoir peur de se faire voler. Or une idée…ça n’est qu’une idée, ça ne vaut rien. Et souvent, beaucoup de monde l’a en même temps. D’où ce changement : diffuser mes idées. Lis jusqu’au bout, ça ne s’arrête par à l’entrepreneuriat…

En réalité, ce changement figurait dans les 10 premiers de ma liste de changements à venir. Je ne l’écris qu’aujourd’hui, à l’occasion de 68 ème changement car il est « mûr ». Je suis maintenant parvenu à prendre l’habitude de diffuser mes idées. Qu’il s’agisse d’Have to Be (H2B) devenu Qwestly, du sujet de l’arche aux innovateurs ou d’autres idées (startup ou autre), j’en parle.

J’en parle à mon entourage, j’en parle lors de rencontres « networking« . J’en parle à des personnes du métier, investisseurs notamment.

Ce qui m’a permis de prendre cette nouvelle habitude, c’est trivialement d’essayer. J’ai parlé de projets de startups à une personne du métier. Et j’ai fait le constat de la banalité d’une idée. Il faut plus que ça pour intéresser :

  • une histoire unique
  • un positionnement particulier
  • un contexte idéal

Lors de mes premiers essais, j’ai donc pris des claques. J’aurais voulu voir les yeux de mes interlocuteurs briller. J’ai plutôt vue des attentes et de la frustration. L’idée peut être bonne mais qu’est ce que j’apporte en plus ?

Qu’est ce qui en fera un projet comme je l’avais déjà écrit ?

La conclusion, c’est qu’on peut être parfaitement à l’aise avec le fait de divulguer son idée. Même si elle inspire quelqu’un…les chances que ce soit dans le même état d’esprit, rapidement, dans le même secteur…sont faibles. Et quand bien même. Peut-être peut-on sortir d’une logique individuelle et voir là une opportunité de partager, de faire des choses ensemble, s’associer, nouer des partenariats…

Et ça apporte quoi d’être à l’aise avec le fait de diffuser ses idées ?

De la légèreté et de la liberté déjà. Des retours ensuite. Et enfin, et surtout, de la mise en action.

C’est étrange, pour ma part, tant que je gardais mes idées pour moi, je n’en faisais rien. Depuis que j’en parle, des choses concrètes sortent. Comme ce blog. Comme le site de Qwestly. Comme un livre photo. Comme…plein de choses à venir.

Depuis que je parle de mes idées, bizarrement, certaines se concrétisent…

Alors si t’as des idées, envoie la purée. Et si tu croies que ça ne s’applique qu’au business, qu’aux startups, tu te trompes. N’as tu jamais eu envie de garder un savoir pour toi ? N’as tu jamais gardé secret un projet personnel (tour du monde, changement de job…) ? Je te laisse y réfléchir.

A bientôt

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.