Qualité versus quantité…Certains pourraient prendre cela au pieds de la lettre et vouloir l’appliquer à ce défi…Je les laisse dans ce cas lire cet article changer de vie, ça veut dire quoi. Chacun est libre de faire le choix de l’un ou de l’autre. Et concernant les relations, et notamment les relations qui comptent, pour ma part, c’est la qualité.

Alors comme ça fait longtemps, je vais partir de quelques résultats d’études. Celles-ci concernent les réseaux sociaux et notamment facebook. Mon petit doigt me dit que tu connais déjà les résultats de ces études mais je prends le risque de la redondance.

L’étude du professeur de marketing Dilney Gonçalves à l’IE Business School montre que le réseau social de Mark Zuckerberg modifie nos émotions. Nous nous comparons à toutes les choses super positives que nos contacts postent à longeur de journée et finalement, ça nous déprime. Jusqu’à 12% de sentiment de satisfaction en moins !!

De son côté, l‘équipe de recherche de l’université de Chapman aux États-Unis, en sondant près de 25.000 personnes, montre que les participants déclarent ne pouvoir compter que sur cinq à dix personnes pour leur anniversaire. Encore moins lorsqu’il s’agit de choses privées ou d’appeler quelqu’un à une heure tardive: ils ne s’épanchent plus qu’auprès de quatre à sept personnes pour leur vie de couple ou en cas de problème.

Enfin, jamais deux sans trois, « Une majorité écrasante des personnes interrogées ont déclaré que la meilleure chose concernant Facebook est le fait de rester en contact, souvent sans avoir besoin de donner aucune explication », explique Kathy Charles, chercheuse à l’université d’Edimbourg dans cet article.

Bien sûr, je sais, je sais, tout ça ne s’applique pas à toi. Tu as 1001 contacts et tu es le plus heureux des hommes ou la plus heureuse des femmes.

N’empêche, d’autres résultats indiquent qu’il n’est pas possible d’entretenir plus de 150 relations en ligne. Et cela, j’en m’en convainc aisément.

il n’est pas possible d’entretenir plus de 150 relations en ligne

Alors si tout cela prend un sens évident dans la vie personnel, qu’en est-il dans la vie professionnelle ?

hop, hop, hop, quoi ? C’est pas si évident dans la vie perso ?

Ben quoi… Tu as ta famille, des amis proches et le reste de tes relations. En cas de besoin, tu comptes sur ta famille et sur tes amis proches d’abord. Et uniquement sur eux si la situation est complexe. Et tu privilégies les relations avec ces personnes de manière à ce que les liens se renforcent etc etc etc.

En somme, tu choies ces personnes investies auprès de toi et tu t’investis auprès d’elles et tout s’entretient merveilleusement (sauf quand ça clash, bêtement, avec tes parents à qui tu ne parles plus ou avec ta meilleure amie, qui est partie avec ton mec…).

Pas d’accord ? Envoie la sauce dans un commentaire, je suis curieux.

En tous cas, c’est à peu près ce que je fais de mon côté. Et si ce n’est pas le cas, un bon rappel à l’ordre me sera bénéfique car je crois aux vertus de ce schéma.

Et coté professionnel alors ?

Et bien c’est la même chose finalement. Toutes les relations méritent un peu de notre temps et de notre investissement. Par contre, les plus investies sont précieuses et ça j’avais tendance à le négliger. Éclairons les premiers mots de l’article, qualité versus quantité.

Concernant ce blog, concernant H2B, concernant d’autres domaines pro, j’aurais eu tendance à vouloir davantage de contacts. Et cela peut évidemment se faire sur les réseaux sociaux. Mais je ne veux plus faire de cela un objectif. Je n’accepte pas de passer une semaine à croiser 30 personnes, d’échanger avec elles et d’oublier tous les noms. Je souhaite être focalisé. Je demanderai les coordonnées, comme acté ici, mais ne les utiliserai que si besoin.

Mon objectif est de mener à bien mes missions (écrire, monter une startup, contribuer à un projet…) et de choyer les « early adopters« , les plus proches commentateurs, les fidèles lecteurs, les testeurs de la première heure, les votants pour le nom H2B…Prendre soin, donner de l’affection.

Bref, c’est trivial mais j’ai eu besoin d’un petit pas de côté pour prendre conscience que mon ambition est de valoriser ce type d’échanges. Et que pour cela, certains comportements sont à ajuster.

Alors c’est parti. Et cela commence par te remercier toi, fidèle lecteur pour le temps que tu prends à me lire. Ainsi que toi, qui commente régulièrement, pour le soutien et le challenge. Et surtout toi, qui vit à côté de moi pour tes encouragements 😉

A très bientôt

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.