Pas facile à faire quand on a passé le plus clair de sa vie à faire marcher le lobe préfrontal, le ciboulot, la tête. Pourtant, ce changement est nécessaire. Ecouter mes émotions.

Pourquoi ?

  • Les émotions sont utiles et nécessaires pour la prise de décision
  • Les émotions sont utiles et nécessaires pour communiquer
  • Les émotions sont utiles et nécessaires pour se frayer un chemin
  • Les émotions sont utiles et nécessaires pour vivre vraiment

Toutes les émotions ne sont pas à prendre au pied de la lettre.

Pas la peine de méditer 2h42 sur le fait d’avoir peur d’une araignée.

Pas la peine non plus de suivre les idées dictées par ta colère lorsque un abruti a embouti ta voiture ou qu’un fumeur tête en l’air à cramé ton nouveau manteau. Les coups et blessures et à fortiori l’homicide ne conduisent pas à de belles destinations.

Quand par contre des propos font que tu sens rapidement monter la pression. Que tes jambes s’agitent, que tes mains sont moites, que ta vue se trouble et ton champ de vision se rétrécit, là c’est intéressant. Pourquoi cet emportement ? Qu’est ce qui est en train de se jouer.

Si, tout mécontent, je me surprends à hausser le ton de manière inadapté, voir à crier de façon excessive, c’est qu’un autre enjeu se cache dans la transaction, dans mon comportement. Une autre chose désagréable sommeille et reste bloquée.

Découvrir quelle est cette chose, voilà tout l’enjeu du décryptage des émotions. Pour y parvenir, la première des choses, triviale me diras tu, c’est d’écouter ces émotions et de savoir les reconnaître.

Et sans parvenir à la découverte de ce qui se trame au fin fond de notre être, il sera toujours possible d’utiliser les émotions comme indicateurs pour mettre en place les actions permettant de vider la cocotte-minute.

Et si possible, la vider le plus tôt possible.

Pour l’instant, parfait débutant dans l’écoute des émotions, j’utilise un seul outil : la méditation.

En voici un autre que je m’apprête à utiliser : le « ça me dit oui, ça me dit non ». Etrange les rappels dans la vie. J’ai eu ce conseil il y a un peu plus d’un an. Je l’ai trouvé pertinent et l’ai essayé. Avec difficulté. Et voilà que, quasi oublié, on me le remet en tête cette semaine.

Alors cette fois, je souhaite profiter de l’engagement que me procure ce blog pour mettre en œuvre cette technique et écouter ce que le moi « hors analyse » répondrait à ces questions. Quel choix me dicteraient mes émotions ?.

Ensuite, la question de suivre ou non cet indicateur reste entière. Mais on dispose d’un élément supplémentaire pour procéder à l’analyse.

Si tu veux nous faire profiter de tes stratégies pour écouter les émotions, n’hésite pas à commenter

A bientôt

 

 

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.