Dans  l’art du dialogue, il y a des choses étonnantes. Il s’établit chaque jour de nouveaux records et notre cerveau repousse sans cesse les limites de l’anticipation. Le voilà irrémédiablement mis en branle par de nouveaux sujets, souvent au détriment de l’écoute. Comment faire face ?

 

Tu me parles ? Exact, je confirme. Tu es bien en train de dérouler une phrase. Avec des gestes, des mots, une intonation.

De quoi ça parle ? Oups, je ne suis pas sûr. De tes vacances ?

Aïe, de ta relation compliquée avec ton père. Merde alors, c’était sérieux en plus.

Désolé, j’étais ailleurs. Et donc, tu peux m’expliquer à nouveau la complexité de la relation ?

Tu étais en train de parler ? Exact, je confirme. Je sais bien et…Quoi ? Je t’ai coupé la parole ? Ah oui, c’est cette histoire avec ton père. Ça m’a fait pensé à mon père et à notre relation. C’et pour ça, j’ai réagi. Ben oui, c’est quand même fou cette coïncidence, tu ne parles plus à ton père et il y a quelques mois c’était la même chose pour moi.

Comment ? Tu parles à ton père ? Tu ne m’as jamais dit que vous étiez brouillés…Ah bon. J’ai cru entendre. Pardon, désolé. Par contre, le mien et moi avons vraiment été en froid durant plusieurs mois. Hein? Oui, ça a été très dur. Mais nous avons su surmonté ça. Sais tu comment ?

Ah oui, tu voudrais m’expliquer ta situation…c’est vrai que c’était l’objet de la discussion au départ.

Vas-y, je t’écoute cette fois.

Non, incroyable, figure toi que le mien m’avait dit exactement la même chose il y a…………….#@$&#

T’as déjà vécu ce type de conversation ?

Rassure toi, je ne te demande pas quel personnage tu incarnais. Pour ma part, j’ai déjà vécu les deux. Et l’objet du changement d’aujourd’hui, c’est bel et bien de retrouver plus d’écoute. Et pour cela, moins réagir à chaud, ne pas interrompre, simplement écouter l’histoire, jusqu’à son terme.

Et pour cela, je propose de remettre en service une technique apprise quelques années en arrière : le dialogue en écho.

La technique est extrêmement simple à énoncer. Pour la réalisation tu me diras ton point de vue.

Ainsi, lorsque mon interlocuteur me parle, je me contente de répéter sa phrase dans ma tête, au bon rythme, c’est à dire celui qui me permet de répéter entièrement chaque phrase tout en pouvant écouter la suivante.

Cette technique :

  • évite les digressions du cerveau sur chaque mot-clé entendu,
  • empêche les interruptions,
  • aide à la mémorisation de ce qui a été dit.

Et la cerise sur le gâteau, qui s’est révélée pour moi comme une surprise, c’est le fait de se rappeler de tout ce que l’autre à dit et de réagir finalement sur ce qui surnage au dessus du reste. C’est à dire le plus important d’abord.

Mes conseils : pratique d’abord sur des périodes courtes, 2/3 minutes puis 5/6 puis repousse les limites jusqu’où tu pourras/voudras aller.

Je suis curieux de connaitre les résultats que tu obtiens en pratiquant alors n’hésite pas à commenter.

A bientôt…et si ça n’est pas fait, rejoins la communauté des abonnés en t’inscrivant à la newsletter.

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.