Les croyances, c’est cool, ça donne des repères.  Par contre, ça biaise notre écoute. Et les croyances, c’est compliqué à détecter et donc à changer.

 

J’avais plus ou moins l’idée de ce changement depuis le départ, depuis le lancement de ce blog.  J’ai aussi eu droit à des piqûres de rappel concernant ce changement lors de certaines lectures ou visionnages sur le Net, notamment la liste des 30 challenges en 30 jours de Martijn , inspiré par la conférence TED de Matt Cuts, elle-même inspirée par Morgan Spurlock, lui-même inspiré par…

Et puis il y a quelques jours j’ai revu un ami que je n’avais pas croisé en chair et en os depuis pas mal de temps.  Une bonne année ou deux à dire vrai. Et cette piqûre a eu plus d’effet. Elle a eu l’effet du vaccin de rappel que t’avais oublié et qui une fois fait, t’engourdit le bras plusieurs jours durant, te file de la fièvre et te convainc de l’oublier à nouveau la prochaine fois.

Parlons un peu de Pasc, cet ami. Après avoir repoussé ses limites dans le domaine du trail pour obtenir le statut à part, respecté voire même convoité de Finisher UTMB (Ultra trail du Mont-Blanc), le voilà lancé à l’assaut du triathlon.  Il commence d’abord petit pour aller crescendo vers un Iron Man. Actuellement il a dans le viseur un half Iron man. C’est à dire la moitié d’un Iron Man, comme son nom l’indique. C’est à dire aussi 1,9 kilomètre de natation, 90 kilomètres de vélo et 21,1 kilomètres de course à pieds. C’est à dire de l’engagement dans 3 disciplines.

L’entraînement est nécessairement engageant et Pasc me dit débuter un programme d’entraînement de 9 séances par semaine.

Oula là ! Quoi ! 9 sessions par semaine.  Je trouve que que c’est trop. Toi aussi n’est-ce pas ? Je me souviens de blessures qu’il avait pu se faire pour cause de surentraînement quelques années en arrière. Je me souviens de lectures sur le surentraînement et ses conséquences physiques et morales. Et puis mon petit  cerveau conditionné et plein de croyances fait un rapide calcul. 9 sessions par semaine, cela fait plus d’un entraînement par jour! Tout ça conforte mon opinion : c’est trop. 

Fort de ce constat je fais part à Pasc de mon point de vue. Il s’entraîne trop. Et j’ajoute même un truc sorti de nulle part. Que cette tendance au surentraînement est sa faiblesse.

Il pense différemment (et ça se comprend) et il opère quelques tentatives d’argumentation, délicatement, sans insister. Je ne suis pas assez réceptif.  Je n’écoute pas. Il existe malheureusement des cocktails détonnant, par exemple :  

croyance + vin d’honneur = CROYANCE

Oui, car j’ai oublié de préciser que cette conversation se déroulait lors d’un mariage. C’est cool les mariages. C’est beau, émouvant, on se marre, on ripaille bien et on revoit des potes.

Bref, la conversation s’arrête. Je reste persuadé que son programme d’entraînement est trop chargé et je lui promets d’en parler à mon bof, triathlète expérimenté s’il en est ;-).

Alors Pasc, si tu me lis, et je ferai tout pour que ça arrive, je tiens à te dire que j’en ai parlé à mon bof. Et je me suis lamentablement planté. 9 entraînements pour du triathlon, ce n’est pas trop. Si tu veux monter à 14, tu peux. C’est à dire que si tu peux, tu peux. Enfin bref, tu m’auras compris. Tout dépend de la durée des entraînements, de ta résistance, de l’échéance, de ton passif…

Tous ces points, je ne les avais pas vus, pas pris en compte, alors que tu essayais de me faire signe. Mes croyances avaient créé un brouillard épais qui masquait tes signaux. Je suis resté ancré dans ces satanées croyances.

Aujourd’hui, je décide donc de détecter aussi souvent que possible les biais induits par mes croyances. A partir de cette prise de conscience, bousculer mes croyances, les confronter, si possible à des experts, et les faire évoluer. En un mot, changer !

Si toi aussi tu veux tester tes croyances, n’hésite pas à commenter.

A bientôt…et si ça n’est pas fait, rejoins la communauté des abonnés en t’inscrivant à la newsletter.

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.