La procrastination, tu connais ? Remettre à plus tard ce qui peut être fait le jour même. Y a des livres, des méthodes, des conférences, tout un tas de trucs pour t’aider à lutter contre cette fâcheuse tendance. J’ai décidé d’en parler. Simplement, sans choisir un de ces titres accrocheurs et vendeurs : « Les X expressions à bannir pour en finir avec la procrastination ».

Car je n’ai aucunement la prétention de l’éradiquer de ma vie à court terme. Pas avec ce changement en tous cas. Même si j’espère que ce sera déjà un bon début. Je n’ai encore moins la prétention de te dire quoi faire pour que tu t’en défasses. Si tu procrastines…Laisse immédiatement un commentaire pour en témoigner. Ne repousse pas cette action 😉

Je glosais sur les livres, conférences ou autres blogs qui traitent de ce sujet et j’avoue posséder deux livres sur le sujets. Je les ai lus. J’aurais pu remettre leur lecture à plus tard mais je les ai lus. A dire vrai je n’ai pas un souvenir très clair de ces lectures. Je ne crois pas que les effets aient été notables. Autant il me semble y a voir des lectures inspirantes autant d’autres me semblent clairement des alibis pour gagner du temps et éviter de passer à l’action.

La stratégie des petits changements me semble extrêmement efficace. Au moins dans mon cas. Je pense que c’est une approche adaptée à la procrastination. Ou plus exactement à son éradication.

Prenons quelques minutes pour observer nos échanges et ce qu’ils recèlent comme manifestions de la procrastination . Qu’il s’agisse de nos échanges avec nous-même ou de nos échanges avec les autres, une journée suffit à mettre en évidence l’évident.

Procrastination : la simple évidence

– Dis, tu pourras aller faire deux ou trois courses. Y a plus de lessive. 

– Je vais voir. 

– ??

 

Procrastination : La double évidence

– Dis, on est invité vendredi soir chez les Martin. Tu veux qu’on y aille ? Je réponds qu’on vient ?

– Attend, on verra. Je sais pas s’il n’y a pas un autre truc de prévu

– Ah bon…OK et ce serait quoi ?

– J’sais pas trop

– Ben regarde et dis moi s’il te plaît.

– OK, j’vais le faire.

 

Procrastination : L’évidence intérieure

Seul face à mon écran, Internet aux commandes. Aux commandes d’Internet.

« Bon, si je me mettais à rédiger ce Pu@# de courrier…Attends, Attends, j’le ferai juste après avoir vérifié mes mails et regardé les dernières nouveautés sur venteprivée ».

« Allez, un petit thé et puis on verra après »

Procrastination : L’évidence du vide

– Ludo, on organise une fête de famille dans deux mois, je te compte ? Seul ? avec les enfants ?  Avec ta copine ?

– J’sais pas

(celle-là était spécialement dédicacée pour mon père)

Etc…

C’est marrant comme ces petites expressions peuvent revenir régulièrement ponctuer notre chemin quotidien. Comme les cailloux du petit poucet. Et comme ces cailloux, nous ramener gentiment sur le chemin de l’inaction, celui de l’explosion de la ToDo List ou encore celui de l’agacement de nos proches.

Et plutôt que de m’attaquer au pourquoi du comment, à la théorie de l’engagement, à celle de la motivation, à la procrastination en elle-même, j’ai choisi de m’attaquer au langage. Pourtant, j’aime toutes les théories évoquées et j’ai passé du temps à me documenter à leur sujet mais attaquer le langage présente plusieurs avantages :

  • Immédiat à initier
  • Facile à détecter
  • Facile à détecter par des proches qui nous aideraient
  • Ludique (oui oui oui, j’aime les jeux bizarres)

Alors c’est parti, stop à ces « on verra« , « j’sais pas« , « je vais le faire« …Et…on verra bien les retours ;-). J’ai l’intuition que ça va être positif.

Si toi aussi tu connais la procrastination, et bien tu aies déjà laissé un commentaire (comme suggéré plus haut) fais nous profiter des stratégies que as mises en place.

A bientôt…et si ça n’est pas fait, rejoins la communauté des abonnés en t’inscrivant à la newsletter.

 

 

 

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.