Je suis tombé sur un extrait du film « A la recherche du bonheur ». Au moment où l’adulte prend conscience de son erreur. Il change son discours et invite l’enfant à ne jamais laisser quiconque détruire ses rêves. C’est génial. J’en ai eu les larmes aux yeux. Sincèrement. Mais…il y a un mais…

D’abord, regarde l’extrait (si tu le souhaites) :

Alors je te le dis. Oui ! Yes ! Cela fonctionne parfaitement bien lorsqu’on est enfant et qu’on a la chance d’avoir un rêve.

Mais lorsqu’on est adulte et qu’on les a oubliés depuis longtemps ? Ou lorsqu’on est adulte, qu’on a la chance d’avoir des rêves et qu’on est devenu expert pour les saboter ?

Parce qu’on est bien d’accord, un rêve c’est différent d’une envie. Un rêve c’est plus gros, c’est plus constant, c’est plus trippant, c’est plus kiffant, c’est un peu plus tout ça. Non ?

Alors toi t’en as des rêves ?

Super.

Tu m’en prêtes ? Oui car je n’en ai plus. Des envies, des idées, des projets, ça j’en ai beaucoup. Mais des rêves. Ne serait-ce qu’un rêve. Et bien non.

Ou alors…

On sait que je suis exigent. On sait que je m’éparpille vite. On sait que je suis sensible au regard des autres. Bref, plein de travers, comme tout un chacun peut en avoir. Mais finalement, est-ce que tout ça laisse de la place au rêve ?Le rêve, le vrai, a-t-il le temps, l’espace et la bienveillance nécessaires pour naître (ou renaître) et se développer ? Je me suis plaint durant des années de ne pas avoir de rêve mais le plus vraisemblable est que je n’ai pas voulu en avoir.

Le rêve a-t-il le temps, l’espace et la bienveillance nécessaires pour naître et se développer ?

Il m’était sans doute plus confortable de ne pas en avoir. Dans ce cas, rien de dangereux à assumer. Surtout si l’on présume qu’ils pourraient aller à contre courant, déranger, exposer… Dans ce cas, aucune action à entreprendre. Aucune question à laquelle répondre.

Si aujourd’hui je décide d’ouvrir la porte aux rêves…que vais-je découvrir ?

Mais tu t’en doutes, si j’ai écrit cet article, c’est que j’ai décidé d’ouvrir cette porte. Donc c’est parti pour l’aventure.

N’oublies pas de me rappeler dans quinze jours de faire l’état des lieux de mes découvertes. De ce qu’il y a derrière cette porte. Et si d’ici là, tu veux partager tes rêves, si toi aussi tu sens que tu préfères ne pas en avoir ou si ce changement t’as inspiré, n’hésite pas à commenter.

Merci et à bientôt

 

Envie d'inspiration

Envie d'être inspiré pour changer de vie, réaliser des changements, rejoins-nous, inscris toi :    Je déteste le spam autant que toi. Je ne diffuserai pas ton adresse.